Extermination des licornes au nom de l’environnement

Imaginez-vous que vous êtes au royaume du caca de licornes. Sur le terrain du domaine de la Reine, les licornes sont tellement nombreuses qu’elles mettent en péril la qualité de l’air à cause de leurs excréments bonbons aux émanations toxiques. Le problème de ces gaz, c’est que la pluie a tourné en sirop sucré. Tout devient affreusement collant les jours de pluie. La Princesse, axée sur les solutions, règle ça en ouvrant quatre jours de purge pour exécuter les licornes qui chient. Le jeu Kill the unicorn nous offre l’opportunité de vivre cette mission dans un imaginaire construit pour nous faire pouffer de rire. Cet univers est complètement déjanté, l’histoire indique que les citoyens sont invités à chasser les licornes. Ces quatre journées de l’année fait le bonheur des Gnomes qui font rouler un marché noir de membres amputés de ces bêtes.

On peut être dans la peau de différents personnages (magicien, chevalier, sorcier, etc.). Des effets peuvent pénaliser les autres joueurs; après tout, le but du jeu est d’avoir la plus belle des collections de licornes chassées. Ce jeu n’a pas de plateau mais, les gens qui veulent prendre part à cette joute doivent avoir suffisamment d’espace pour disposer les différentes catégories de cartes. Les passionnés y trouveront leur compte, mais les néophytes des jeux de sociétés vont peut-être trouver la mécanique un peu complexe à maîtriser.

Dans le vif du jeu, on peut clairement se sentir dans une ambiance absurde et farfelue. Qui aura la plus belle collection de licornes charcutées? Qui réussira la quinte royale de la chasse aux licornes? C’est ce que vous pourrez savoir en y jouant et peut-être découvrir les comportements déviants de vos camarades (dans l’univers de ce jeu, bien entendu). Kill the unicorn est disponible en version française et anglaise. Les auteurs sont Alain Fondrille, Cyril Besnard et Loïc Chorvot. Les illustrations ont été créées par Levi Prewitt.

L’éditeur est Morning. Le livre des règles est agréable à lire, bien illustré et donne le goût de jouer à cette mise en scène ludique. Le premier joueur a droit au pion de licorne. 

Le seul hic est le format de la boîte. Elle est en forme de cube et il faut jouer à Tetris dans la commode. 

Valérie Gagnon

La journaliste de Média du jeu, Valérie Gagnon, est une professionnelle des communications passionnée des jeux de société depuis plusieurs années. Elle a fait du journalisme pendant huit ans au journal Le Soleil de Châteauguay. Avant de rouler sa bosse en tant que journaliste, elle a réalisé le Festival jeunesse rurale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. De plus, elle a fait un long périple en Saskatchewan pour animer des élèves d'une école secondaire francophone. Son univers ludique un peu fou se transmet rapidement par la lecture de ses textes. Maintenant, elle cultive sa passion d’écrire des articles pour un média de qualité à propos des jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *