Jouer à aller au marché

Le jeudi, un citoyen va à l’épicerie de son quartier avec son enfant. En arrivant dans le hall d’entrée du marché,  l’enfant veut absolument être dans le panier à roulettes. Dans les allées, le petit pointe les victuailles. Quand vous jouez à Je vais au marché de Passe-Partout, c’est un peu la même chose qui se produit dans votre imagination. Les 40 cartes sont robustes et le dessous de la boîte est conçu pour que ce soit le petit panier orné de rubans en guise de poignée. Ce jeu est compatible avec La boite à devinette de la même collection. Les enfants de 5 ans et plus peuvent y jouer, mais on peut facilement adapter les règles dans l’optique de développer le vocabulaire des plus petits. De deux à quatre joueurs peuvent prendre part à cette joute d’environ 15 minutes. La conception et le design a été réalisé par Pamélys Renaud et Valérie Trudel. Cette pièce ludique a été distribuée par Pierre Belvédère Inc.

Je vais au marché est aussi idéal pour des séances de francisation auprès d’élèves allophones puisque les mots sont répétés plusieurs fois pendant la partie, ce qui facilite l’apprentissage de vocabulaire en français. Ce jeu développe aussi plusieurs compétences telles que langagière, cognitive, sociale, affective, physique et motrice. Il existe des variantes pour les joueurs débutants et expérimentés. Le vainqueur de la partie est celui qui réussit à énumérer parfaitement cinq aliments dans le bon ordre. C’est à croire que ce jeu vous permettra de développer le super pouvoir de mémoriser tous les produits de votre épicerie…

Un nouveau jeu pour enfants qui développe pleins de compétences.

Valérie Gagnon

La journaliste de Média du jeu, Valérie Gagnon, est une professionnelle des communications passionnée des jeux de société depuis plusieurs années. Elle a fait du journalisme pendant huit ans au journal Le Soleil de Châteauguay. Avant de rouler sa bosse en tant que journaliste, elle a réalisé le Festival jeunesse rurale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. De plus, elle a fait un long périple en Saskatchewan pour animer des élèves d'une école secondaire francophone. Son univers ludique un peu fou se transmet rapidement par la lecture de ses textes. Maintenant, elle cultive sa passion d’écrire des articles pour un média de qualité à propos des jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *