La fascinante histoire du premier livre-jeu

Connaissez-vous les livres-jeux (games-books)? Êtes-vous de ceux qui ont été séduits dans les années 1980 par la série Un livre dont vous êtes le héros?

Pour ceux qui ne connaissent pas, les livres-jeux sont des œuvres littéraires qui permettent aux lecteurs de participer à l’histoire en faisant des choix. À l’aide de paragraphes et de pages ramifiées et numérotées, l’auteur vous entraîne dans des aventures dont vous choisissez vous-même le dénouement. 

Au début, faire un article sur les livres-jeux en général ou faire un résumé de son histoire était la première chose qui est apparue évidente, mais trouver la première œuvre du genre, fut une grande surprise! L’auteure de ses lignes est tombée sur l’histoire incroyablement surprenante et intéressante du premier roman à récit ramifié : Consider the consequences, publié en 1930 par deux femmes co-auteures; Doris Webster et Mary Alden Hopkins.

C’est en creusant plus sur le sujet que la découverte d’une vraie saga a fait de ce livre le premier de sa race déjà en voie d’instinction. Qui n’aimerait pas posséder le premier livre d’horreur, le premier livre de super-héros, où évidemment le premier livre-jeu? Malgré les excellentes critiques des journaux de l’époque et malgré l’intérêt évident suscité par ce livre, il n’y a jamais eu de réédition. Seulement 1000 livres ont été imprimés, et à ce jour, il n’en reste que douze copies dans le monde dont trois dans des bibliothèques universitaires, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. 

Le livre mythique

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de réédition? 

La question se pose, car il y a une protection quasi obsessive des droits d’auteurs en ce qui concerne le livre-jeu Consider the consequences qui règne à la maison d’édition Random House. C’est à se demander si Choose your own adventure voudrait faire croire qu’ils ont inventé le concept de livre-jeu, et tente d’effacer toutes traces du livre Consider the consequences!

Peut-être faut-il également considérer le régime patriarcal de l’époque (dans les années 1930) qui aurait été une entrave à un concept de livre innovateur, conçu par ces deux amies militantes, suffragettes, engagées pour le droit des femmes?

Peu de gens ont eu la chance d’avoir ce livre entre les mains pour en parler. Quelques rares commentaires de privilégiés ont pu mettre la main dessus, et les articles de presse de l’époque qui appréciaient le livre, mais ils sont peu nombreux. Au fil des recherches,  un lien audio sur YouTube d’une émission de radio américaine : Audience Adventure Hour a fait avancer l’histoire de cet article! Une émission dans laquelle les animateurs lisent un livre-jeu en direct et ce sont les auditeurs qui prennent les décisions en rejoignant la radio par téléphone. Le concept de l’émission est vraiment original. 

Les animateurs ont eu la chance d’emprunter le livre mythique et faire une émission spéciale sur Consider the consequences! 

Pour les curieux, voici le lien disponible en anglais :

Parlons des auteures

-Doris Webster (1885-1967)

Elle était gestionnaire dans l’industrie du bois. 

-Mary Alden Hopkins (1876-1960) 

Journaliste et rédactrice en chef de plusieurs magazines féminins. Elle a été également pigiste pour le journal The New York Times. 

Les deux femmes ont collaboré ensemble et ont publié six livres dont I’ve got your number.

Chantal Bertrand

Chantal Bertrand est une passionnée de lecture, d'écriture, de musique ( elle joue du synthétiseur et chante) et évidemment, elle est également passionnée du jeu.
Dans les années 1990, elle a fait deux années au Cégep en technique infirmières avant de tomber enceinte à l'âge de 20 ans. Elle a mit en veilleuse ses études pour se consacrer à sa famille. Elle a deux formidables garçons et une merveilleuse fille.
Elle avait la ferme intention de retourner aux études, mais cette fois en enseignement, le destin en a décidé autrement. À 24 ans, elle a été diagnostiquée une maladie auto-immune , le lupus érythémateux disséminé.
Cela n'a pas toujours été facile, mais aujourd'hui elle va beaucoup mieux grâce à une toute nouvelle médication qui dans son cas, s'est avérée fonctionner au-delà de ses espérances et de celle de ses médecins.
Ces dernières années, elle s'est mise à l'écriture. Elle en est à son 4e tome d'une série de romans fantastiques. Beaucoup l'ont déjà lu et lui disent de l'envoyer à des éditeurs, mais elle souhaite terminé sa série avant de l'envoyer.

P.S.: Elle dit un gros merci à son mari qui l'a toujours appuyé dans tous ce qu'elle entreprend. Tu es mon Ange! lui dit-elle. Elle est la grand-maman de trois belles petites filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *