Le labyrinthe magique de la planète Mars

Rêvez-vous d’être des colons de l’espace et plus particulièrement des explorateurs de la planète Mars? Oui? Alors le jeu de table Magic maze on mars se révèle être le meilleur premier pas pour toucher votre inaccessible étoile. Ce jeu est merveilleusement illustré par Gyom et créé par la société Sit Down!, édité par Megalopole en 2019. Il a reçu le sceau d’excellence de la tribune spécialisée de renom The Dice Tower. D’abord, il faut explorer la planète en créant des ressources pour ensuite, tuile par tuile, se rendre à l’endroit réservé à la construction d’un dôme pour les astronautes. Il faut coopérer et apprendre à communiquer avec un nouveau système bien établi par le designer Kasper Lapp. 

Un module à la fois, les joueurs sont initiés à la mécanique de façon ingénieuse. C’est un jeu silencieux qui bouscule nos habitudes. On se sent rapidement comme dans un labyrinthe. Le langage verbal n’est plus en vogue dans cet univers ludique. Le concept de base s’inspire de Magic Maze. Le niveau de difficulté du jeu peut être ajusté après avoir appris à jouer au cinq modules proposés. De 1 à 6 personnes peuvent s’adonner à des parties d’une durée minimum de 15 minutes et il faut avoir 7 ans et plus. Que Magic maze on mars soit coopératif, cette pièce ludique peut satisfaire les âmes compétitives puisqu’elle amène au dépassement de soi. L’objectif doit être atteint en un temps limité, sinon…les colons sont perdus dans l’espace à tout jamais… Nous voulons protéger nos semblables n’est-ce pas? Les joutes requièrent un focus exemplaire et une vigilance intellectuelle très prononcée pour atteindre l’objectif. Ce jeu est la jonction parfaite entre joueurs expérimentés et débutants.

Valérie Gagnon

La journaliste de Média du jeu, Valérie Gagnon, est une professionnelle des communications passionnée des jeux de société depuis plusieurs années. Elle a fait du journalisme pendant huit ans au journal Le Soleil de Châteauguay. Avant de rouler sa bosse en tant que journaliste, elle a réalisé le Festival jeunesse rurale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. De plus, elle a fait un long périple en Saskatchewan pour animer des élèves d'une école secondaire francophone. Son univers ludique un peu fou se transmet rapidement par la lecture de ses textes. Maintenant, elle cultive sa passion d’écrire des articles pour un média de qualité à propos des jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *