Crédit photo: Valérie Gagnon

Les bonhommes de neige veulent conquérir le pôle Nord

Vous croyez que ce n’est pas de tout repos faire un bonhomme de neige accroupi dans la butte de neige collante…Eh bien cette nouvelle que vous lisez dans l’immédiat vous assure que le repos est impossible quand on joue à Snowman Dice. Le concept est tellement empreint de compétitivité qu’on ne veut pas prendre de pause; on veut se rendre ultimement au pôle Nord au plus vite avec le petit bonhomme de neige. Il est bien important de dire l’action posée. À tout prix, on lance les dés en scandant «1, 2, 3, Il neige!». C’est un jeu où chaque joueur a cinq dés et doit les lancer et relancer afin qu’une synergie inattendue s’installe. Le but est d’empiler les dés selon certaines conditions pour former un petit bonhomme de neige et le conduire avec l’index sans anicroche au pôle Nord. Le concepteur est Mike Elliott et le jeu a été publié par l’éditeur Brain Games Publishing basé en Lettonie en Europe. Les règles sont disponibles en cinq langues. De deux à quatre joueurs peuvent tester cette création en 10 minutes.  Il faut avoir une dextérité du tonnerre pour faire les points qui mènent à la victoire, donc les enfants de moins de 6 ans sont exclus quoique cela dépend de son niveau de développement. Vous voulez recréer l’ambiance d’une bataille de boules de neige autour de la table; jouez à ce jeu.

Média du jeu donne un 8.5\10. Le format est sympathique. La petite poche de tissu zippé ressemble à une boule de neige. Par contre, si des âmes compétitives jouent à cette pièce ludique, dans le feu de l’action, il se peut que des chicanes émanent entre les joueurs. L’autre point moins agréable est que lorsque les joueurs prennent part à la joute, ils peuvent rapidement perdre leur dés par terre. Ça devient rapidement cacophonique dans la maison. Pour se dégourdir les mains et les neurones avant d’installer un jeu plus complexe, ce spécimen est un bon entre deux. Snowman Dice est disponible dans 30 pays depuis 2019.

Valérie Gagnon

La journaliste de Média du jeu, Valérie Gagnon, est une professionnelle des communications passionnée des jeux de société depuis plusieurs années. Elle a fait du journalisme pendant huit ans au journal Le Soleil de Châteauguay. En 2019, elle gagne un prix grand du journalisme de la FPJQ (Fédération professionnelle des journalistes du Quebec) avec l'article: Ils attendent impatiemment internet haute vitesse. Avant de rouler sa bosse en tant que journaliste, elle a réalisé le Festival jeunesse rurale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. De plus, elle a fait un long périple en Saskatchewan pour animer des élèves d'une école secondaire francophone. Son univers ludique un peu fou se transmet rapidement par la lecture de ses textes. Maintenant, elle cultive sa passion d’écrire des articles pour un média de qualité à propos des jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *