Trouverez-vous la pièce cachée du jeu?

Ceux qui aiment travailler sa faculté d’observation et son sens aigu de réaliser une action complexe en un temps record, alors La pièce cachée – Le jeu, comblera ces motivations.

Par contre, le plus grand hic de ce jeu est que le carton utilisé pour ce genre de joute est très mince. Il devrait y avoir une version Best of puisque dans ce type d’adaptation le matériel est beaucoup plus robuste et nous pouvons le manipuler sans grincer des dents.

En contrepartie, la mécanique de jeu sort de l’ordinaire; les faiseurs de casse-tête seront enchantés par cette structure ludique. Il y a trois modes de difficulté (facile, moyen, difficile) et 41 puzzles peuvent être réalisés. Selon Média du jeu, cette conception ne permet pas une rejouabilité très diversifiée puisqu’une fois l’exercice fait, le joueur connaît la réponse et peut la mémoriser. À moins que le joueur mette le jeu de côté pendant plusieurs mois pour l’oublier. Média du jeu s’avance sur un terrain rocailleux en mentionnant que lorsqu’un joueur apprend les règles d’un jeu, elles sont assimilées à tout jamais. Il est difficile d’oublier des règles lorsque c’est un jeu qu’on apprécie. Le mode solo permet de réaliser des records de temps. Le but est de construire le casse-tête sur la carte quadrillée le plus rapidement possible en se chronométrant. Le chronomètre n’est pas fourni. Il serait bien que lorsque la jeune maison d’édition québécoise Jeux Face4 ait percé un peu plus le marché du jeu de société, d’ajouter ce matériel au produit. Les illustrations réalisées par Amélie Martel sont bien agencées à l’esprit de la conception. Les différentes pièces sont munies de motifs qui s’apparente à des illusions d’optique et peuvent rapidement créer de la confusion chez l’observateur. C’est ce qui rend la plateforme intéressante. Il peut y avoir jusqu’à 8 joueurs de 5 ans et plus. Somme toute, La pièce cachée – Le jeu est une idée qui charmera les amateurs de casse-tête. Média du jeu donne une note de 7.5/10.

Valérie Gagnon

La journaliste de Média du jeu, Valérie Gagnon, est une professionnelle des communications passionnée des jeux de société depuis plusieurs années. Elle a fait du journalisme pendant huit ans au journal Le Soleil de Châteauguay. Avant de rouler sa bosse en tant que journaliste, elle a réalisé le Festival jeunesse rurale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. De plus, elle a fait un long périple en Saskatchewan pour animer des élèves d'une école secondaire francophone. Son univers ludique un peu fou se transmet rapidement par la lecture de ses textes. Maintenant, elle cultive sa passion d’écrire des articles pour un média de qualité à propos des jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *